Histoire et mémoire

Dans la section historique du Musée interactif, des travailleurs bénévoles et de jeunes étudiants se proposent d’analyser certains aspects de l’histoire juive de Wiesbaden.

L’un des buts principaux est la lutte contre l’oubli avec le rappel des noms des victimes. C’est pourquoi le Musée interactif installe des pavés mémoriels sur lesquels sont inscrits les noms des personnes qui ont été assassinées ou de celles qui se sont suicidées. Ces pavés sont installés dans le trottoir devant le dernier domicile des victimes.

Sur l’emplacement de l’ancienne grande synagogue de Wiesbaden brûlée en 1938, le Musée interactif installe des feuillets de souvenir avec les données des victimes de l’holocauste. Des recherches intenses permettent d’arracher ces biographies de leur anonymat. Tout citoyen peut devenir parrain de ces pavés mémoriels et des feuillets de souvenir.

Le Musée interactif offre des tours de la ville à la recherche des traces de vie juive et présente divers aspects de l’histoire judéo-allemande de Wiesbaden sur les lieux historiques.

Depuis quelques années, le Musée interactif travaille avec le Bureau des Archives de la ville pour établir une banque de données sur tous les Juifs de Wiesbaden assassinés sous le troisième Reich. Le 27 janvier 2011, un Mémorial  de la Shoa qui porte  les noms des 1507 victimes de l’holocauste a été inauguré sur le site de l’ancienne grande synagogue détruite en 1938.

« Faites parler les pierres tombales », tel est l’intitulé d’un projet qui, depuis des années, a pour but de déchiffrer les inscriptions tombales dans l’un des vieux cimetières juifs orthodoxes de la ville. Ces inscriptions fournissent de multiples informations sur la vie quotidienne juive au 19ème siècle.